Jeux Vidéo


SMITE : les Dieux entrent dans l’arène.

Rédigé par Jarps       dans  Tests détaillés       31 Mars 2014

 
test-de-skyrimDescriptif :

Alors que la bataille fait rage entre League of Legends et Dota, que les compétitions sont de plus en plus énormes, les récompenses de plus en plus importantes, que les salles réservées pour les matchs sont de plus en plus grandes, on ne peut tirer qu’une seule conclusion : l’e-sport n’est plus de la science-fiction : c’est une réalité.
Et c’est aussi un marché, dans lequel de gros acteurs de l’univers vidéo-ludique peuvent voir une jolie source de profits : Blizzard s’invitent donc dans la dance, DC comics suit le mouvement, c’est la folie du MOBA ! Certains cherchent à améliorer l’expérience en profitant des retours des joueurs sur d’autres jeux, et d’autres cherchent tout simplement à proposer quelque chose de différents, en tentant de créer une seconde génération de MOBA. SMITE, c’est différent, et ça envoie du lourd !

 
Smite 2013-12-22 23-40-07-62 Prêts pour la baston ?
 
 
folder_bookmarkGraphismes :

On surpasse ici tout ce que j’ai pu voir en MOBA : LoL, Dota, Infinite Crisis, Strife, aucun d’eux n’arrivent à la cheville des graphismes de SMITE ! Et ceci pour une simple raison : SMITE se jouant à la troisième personne, et non pas en vue célèste, nous sommes beaucoup plus près de nos personnages, de nos adversaires, et nous en voyons donc chaque détails. Il valait donc mieux que Hirez ne rate pas son coup. Ce jeu est donc plus comparable à un MMORPG qu’à un MOBA, visuellement parlant.

Et la réussite est là : malgré des différences de style entre chaque designer (comparez Guan Yu ou Odin avec Apollo, vous allez vite voir la différence !) la réalisation est au poil ! Chaque personnage (ou presque) est brillamment incarné : Guan Yu transpire la force guerrière, Neith est aussi gracieuse et sexy que meurtrière, Loki a l’air sournois et vicieux qu’il lui est dû alors que Arachné est aussi repoussante qu’elle doit l’être (c’est une araignée à tête de femme quoi ! BERK !).

De plus, les décors sont vraiment beaux, soignés, quoiqu’un peu kitsch. Je m’explique : que l’arène, à l’image des jeux romains, soit immense, festive et décorée de statues, c’est normal. Mais les terres d’Asgard, qui fut érigée par Odin et ses frères, puis par des artisans géants, me semble un peu trop luxueuse pour coller à cette image du dieu viking combattant, et son magnifique ciel étoilé où brillent des constellations en forme de Fenrir est un peu trop surchargé. Rien de bien catastrophique, puis que tout celui est vraiment bien fait et que, honnêtement, ça en jette ! Mais peut-être qu’un peu de modération aurait été la bienvenue.

Quoiqu’il en soit, en jouant à SMITE, j’avais l’impression de combattre au milieu des plus beaux environnements de MMORPG (j’ai par exemple AION à l’esprit), avec des dieux parfaitement réalisés. Rien à voir avec le MOBA classique où se tapent dessus des polygones plus ou moins détaillés.

 
Queue_arena_nightL’arène, plongée dans les ténèbres nocturnes…
 
 
folder_bookmarkJouabilité/Gameplay :

Le point le plus crucial d’un MOBA : le gameplay. Vous avez déjà essayer de jouer à un MOBA qui a un gameplay pourri ? Non, et heureusement parce que ça serait une horreur, et il y a fort à parier qu’il disparaitrait en 2 jours, fautes de joueurs.

On sait donc que si Smite sort de sa phase bêta avec plus de trois millions d’inscrits, c’est que le gameplay est au rendez-vous.

Rappelez-vous, nous jouons à la troisième personne. Vous ne pouvez donc pas cliquer sur votre adversaire pour l’atteindre, non, mais tout se fait au skillshot : les sorts comme les « regulars ». Un curseur de visée vous permet de savoir où vous tirez, des zones d’effets vous annonce où atterriront vos sorts, etc. Nous arrivons donc à un croisement presque parfait entre le PvP d’un MMORPG et les mécaniques de combat d’un MOBA classique.

Ainsi, vous voyez apparaître de nouvelles possibilités : l’attaque sournoise par exemple. Pas besoin d’être invisible, pas besoin d’éviter les wards, si vous arrive derrière le joueur sans qu’il ait regardé sa carte, il est à votre merci ! Autre possibilité : le tank peut VRAIMENT tanker, vous protéger, en se mettant entre vous et les tirs ennemis, chose rarement possible dans League of Legends où les flèches de Ashes vous passaient à travers si son Invocateur cliquait sur le personnage que vous vouliez protéger. Et si vous êtes pris en chasse… Zigzaguer ! Vous pourrez peut-être échapper aux sorts et aux régulars de votre poursuivant assez longtemps pour qu’on vienne vous aider ! Vos placements et déplacements sont donc d’une importance capitale, donnant plus de nervosité à votre jeu, demandant plus de précision tout en gagnant en clarté d’affichage (vous ne perdez pas votre personnage de vue au milieu d’une baston comme ça peut être le cas sur LoL).

D’une manière plus « macro », SMITE vous propose aussi plusieurs modes de jeu (comme tous les MOBA, vous me direz…). Oui mais, fort de son étude de marché, Hirez a trouvé le moyen de proposer à nouveau quelques innovations sympathiques ! La conquête est conforme à la normale, un 5v5 composé de laning, jungle, tourelles, et objectifs. La Joust 3v3 est équivalente, mais avec une seule lane de combat pour des équipes de 3 joueurs. L’arène ( mon mode préféré), c’est de la pure baston : deux équipes de cinq dieux qui s’affrontent pour réduire les points de l’adversaire à 0 en éliminant les dieux ennemis, leurs minions et en escortant des « Big Minions » (prenant la forme de tourelles d’assaut romaines) jusqu’à la base ennemie. Un pur condensé de nervosité et de stratégie pour des parties d’une quinzaine de minutes. L’Assault est plus standard : une ARAM avec une seule ligne, en 5v5, avec des dieux attribués aléatoirement selon un algorithme un peu douteux.

Pour terminer par le plus intéressant, à chaque jour un nouveau match : une conquête où l’on démarre niveau 20 ou avec 100 000 golds (donc full stuff), une arène où tout le monde joue Hercule, une Assault avec uniquement des dieux égyptiens… de quoi renouveler chaque jour le suspense et le bonheur de la compétition.

En parlant de compétions, sachez que la Conquête, L’arène et la Joust 1v1 possède leurs versions « Leagues » (classées) pour pouvoir prétendre à sa place dans l’univers de l’e-sport. De nombreuses équipes très réputée sur LoL comme Cloud9 ou SKGaming sont d’ailleurs régulièrement engagées dans les compétitions.

 
Smite 2013-12-23 00-06-01-86 L’heure est venu de défendre Asgard. Ou de la détruire…
 
folder_bookmarkScénario :

Un scénario ? Quel scénario ? On parle d’un MOBA là !
Prenons tout de même quelques lignes pour souligner l’effort de Hirez de créer des personnages aussi fidèles que possible à la mythologie, en leur offrant tout un background dans le fiche « Histoire », ainsi que la présence de dieux bien plus méconnu que Zeus ou Thor. On a même un dieu maya des abeilles ! Vous saviez que ça existait ? Moi pas. De quoi briller en société grâce aux jeux vidéo ! (Pour faire taire les mauvaises langues…)

 
SMITE-306449749 Neith… Sexy. Mortelle.
 
 
folder_bookmarkBande son :

La musique du menu est discrète, mais épique, donnant la mesure des affrontements divins qui vont suivre. Une simple composition de qualité qui aurait mérité d’être accompagnées d’autres œuvres du même acabit.
Hirez a aussi inclus dans le gameplay une mécanique sonore tout à fait géniale : en appuyant sur la touche V, vous ouvrez tout une arborescence de codes vous permettant d’inscrire dans le chat un ordre, que vous personnage va hurler pour ses partenaires. Exemple : la situation est compliqué : vous le sentez mal. Tapez « VRR » immédiatement, et votre personnage hurlera « Retreat ! » ! Ou « VMM » pour « Out of Mana », « VBB » pour « Be right back », etc. Certaines sont comiques mais assez inutiles, comme “I’m the greatest!”, d’autre simples mais pratiques (“Thanks” grâce à la commande « VVT »), et d’autres encore peuvent vraiment vous sauvez la vie en annonçant l’arrivée d’un adversaire à droite ou à gauche, un ulti ennemi en préparation, etc.

 
Smite 2013-12-22 23-39-32-94 Conformément au style du MOBA, l’écran de choix de personnage vous permettra d’établir vos rôles.
 
 
folder_bookmarkDurée de vie :

Illimitée, évidement, en fonction de votre amour du jeu. Sachez que vous avez 30 niveaux à grimper pour atteindre le niveau maximum. De plus, chaque dieu possède 10 niveaux de maîtrise (des points que l’on gagne en jouant avec le dieu question), jusqu’au palier “légendaire”. Outre le fait que ceci permet de voir si votre coéquipier maîtrise bien son personnage ou non, cela rajoute un petit côté addictif, avec l’envie de passer les niveaux.

Il vous faudra donc le niveau 30, possédez 15 dieux (que vous pouvez acheter, ou débloquer avec des points gagnés en jeux) avec niveau minimal de maîtrises égal à 1 pour accéder aux parties classées.

 
Smite 2013-12-22 23-37-27-14 Hirez a aussi le sens de l’himour, et les skins qui vont avec.
 

Conclusion
SMITE n’est pas vraiment une révolution pour le MOBA, mais plutôt la porte ouverte vers de nouvelles possibilités. Une vue à la troisième personne qui change tout, des graphismes très réussis, des mécaniques de jeux étudiées au maximum en apprenant des erreurs de ses concurrents, tout ces points on fait de moi ancien joueur de LoL, et un nouveau joueur de SMITE.

Facebook Twitter Pinterest Linkedin Tumblr Email

A propos de l'auteur :

Jarps

Jarps n'aiment pas l'IRL. Jarps préféreraient sentir le poids d'une armure sur ses épaules que celle d'un costard-cravate . Alors, Jarps s'évadent dans le multivers vidéo ludique qui remplit sa tête de rêves...(oui, tout les verbes sont au pluriel, on est plusieurs dans ma tête)

a écrit 41 autres articles sur Gam3-over.com.

Quel serait le + à apporter au site?

Loading ... Loading ...

One thought on “SMITE : les Dieux entrent dans l’arène.

    Yksin
    Yksin il y a 3 années

    Tu devrais un peu mieux te renseigner sur la mythologie nordique si tu trouve que le Asgard de Smite est trop luxueux pour nos brutes préférées. Les descriptions des domaines divins sont pleines d’or, de décorations, de sculptures, jardins et créatures magiques. La carte assaut est parfaitement conforme à ce que j’imagine pour mon Odin adoré.

    Sinon, je confirme que Smite est un excellent jeu qui offre une expérience pas comme les autres. Communication aisée, gameplay nerveux, visuel magnifique… J’aime et je recommande chaudement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by WEBTeck © 2015 Gam3-over.com. Reproduction interdite. Tous droits réservés.