Jeux Vidéo


Dying Light : Good night, good game ?

Rédigé par Ripleze       dans  Tests détaillés       17 Avril 2015
Dying-Light

Description

Les créateurs de la série Dead Island, Techland, nous offrent un nouveau jeu mélangeant Parkour et Zombies. Mais cette fois un élément change, Warner Bros mène la danse et empêche Techland de se relâcher et de faire un jeu incomplet.

Effectivement les anciens jeux du développeurs étaient décevants car ne respectaient pas les promesses faites, or maintenant que Warner Bros coordonne le projet est-ce que Dying Light se révèle être un excellent jeu respectant les promesses ou est-ce que finalement Techland n’a pas réussi a se retrousser les manches pour nous fournir un jeu satisfaisant ?

Scénario

Rais l'antagoniste du jeu, de la carrure de Vaas ? Surement pas ! Rais l’antagoniste du jeu, de la carrure de Vaas ? Surement pas !

Commençons par le scénario du jeu, vous incarnez Kyle Crane un agent de la société humanitaire du GRE, vous êtes envoyé dans la ville d’Harran touchée par un virus transformant les habitants en des sortes de zombies, votre rôle dans tout ça, est de retrouver un fichier important pour le GRE auprès d’un certain Suleiman qui menace de le diffuser au monde entier.

Évidemment tout ne se passe pas comme prévu et vous vous retrouverez dès votre arrivée agressé par des “soldats” et mordu par des zombies, heureusement Jade Aldemir ainsi que son camarade Amir vous sauvent la peau et vous amènent au refuge appelé “La Tour” votre mission commence à partir de là et à vous de tout faire pour retrouver ce dossier pour vous en sortir dans cette ville maudite.

Je vais être honnête et vous dire une chose, les Dead Island ne brillaient pas pour leur scénario mais Dying Light renverse la tendance et nous offre une histoire plutôt bien ficelée et bien mise en scène qui saura vous tenir en haleine durant votre progression avec des personnages attachants, sympathiques, des cinématiques jolies et des rebondissements prévisibles parfois mais marquants.

Évidemment celui-ci n’est pas exempts de défauts, parmi eux le plus gros est sans doute la fin du jeu qui est d’une déception grandiose. Mais heureusement le reste tient la route et nous donne envie de continuer a jouer pour en savoir plus sur les personnages, l’histoire et la ville d’Harran.

Finalement le scénario est bon et permet aux joueurs d’enfin se plonger dans une histoire intéressante et bien écrite mais malheureusement avec une fin bancale. Mais bon on ne peut pas tout avoir, c’est déjà un grand pas de fait de la part de Techland qui proposaient des scénarios au rabais.

Graphismes

Dying-Light - Jolie vue ! Attention a la chute ! Jolie vue ! Attention à la chute !

Maintenant abordons la partie graphique, pour argumenter je vais vous parler de l’aspect technique et esthétique. Commençons par l’esthétique et autant commencer fort en disant que ça claque grave ! Le jeu nous offre un environnement magnifique avec des couleurs chaudes et jolies, un level design bien pensé ainsi que des effets de lumières et d’ombres sublimes. Que dire de plus ? L’esthétique claque et nous plonge dans cette ville d’Harran sans problème.

Dying-Light Se frapper la tête contre le mur pas la rentrer dedans ! Se frapper la tête contre le mur pas la rentrer dedans !

Enchainons avec la technique, loin d’être décevante celle-ci s’en sort avec les honneurs et nous propose un jeu qui est en règle générale propre et bien optimisé mais parfois des bugs “mystiques” peuvent survenir et vous gêner dans votre progression. Heureusement cela est rare et n’arrive que très peu dans votre progression. Le plus gros point fort de la technique est sans doute le moteur physique du corps des ennemis lorsqu’on les frappe et la fluidité globale du jeu. Par conséquent la technique est bonne mais sans être exceptionnelle.

Un graphisme qui se révèle finalement joli et bien optimisé mais n’échappant pas aux bugs courants d’origine mystiques qui peuvent vous faire rire aux éclats et vous amuser encore plus.

Gameplay

Le gameplay est un mélange entre Mirrors Edge, Assassin’s Creed et Dead Island. Le parkour est roi dans ce jeu et vous offre un gameplay dynamique et agréable en main. Il offre aussi une profondeur et une complexité appréciable qui l’étofferont au fur et a mesure de votre progression et ce grâce aux arbres de compétences.

Dying-Light-Les trois arbres de compétences. Les trois arbres de compétences.

En effet, vous avez 3 arbres de compétences : celui pour l’agilité, la puissance et la survie. Pour l’agilité, vous devrez sauter et utiliser toute la panoplie de mouvements pour esquiver et escalader les zombies et les environnements, cet arbre vous donnera au fur et à mesure de nouvelle actions telles que la demi-volée, la glissade etc etc

Ensuite l’arbre de puissance, celui-ci nécessitera que vous cassiez des têtes de zombies de toute les façons que vous pouvez, éclatez des cranes pour débloquer des compétences telles que l’enclume, l’endurance infinie, l’attaque en pique et autres attaques encore plus puissantes les une que les autre.

Puis le dernier arbre est celui de survie, pour l’augmenter il vous faudra récupérer et ramener des caisses humanitaires à l’intendant, faire des quêtes. Cet arbre vous donnera des compétences vous permettant de survivre plus longtemps dans le jeu comme plus de place dans le sac à dos, de nouveaux crafts ou encore le grappin qui change totalement le gameplay du jeu, le rendant abusivement agréable en main. Il faut savoir que cet arbre vous permet d’avoir des armes de plus en plus puissantes car celles-ci se basent sur le niveau de la survie et non les autre.

Par la suite il faut être clair les arbres d’agilité et de puissance sont d’une utilité dommageable car, comme dit précédemment, les armes se basent sur l’arbre de survie et non sur les deux autres. Cela rend le jeu simpliste car finalement il vous faudra farmer les quêtes et les caisses pour vous procurer des armes abusées de puissance. Pour finir parlons du craft qui est un aspect simpliste mais bien exploité, vous pourrez alors modifier vos armes avec des mods parfois surpuissants, pour cela vous devrez collecter des ressources pour effectuer le craft.

Comment résumer le gameplay ? A la vue des paragraphes vous le voyez, il est complet et plaisant, vous vous amuserez à augmenter les différents arbres, à crafter, sauter, frapper, tuer. Par conséquent il est excellent et à contre sens total de celui dans Dead Island qui était lourd et parfois mou. Techland s’est donc enfin bougé pour nous proposer un amusement constant.

Bande-son

Musicalement parlant, le jeu s’en sort bien mais ne propose rien de marquant à part l’ambiance. Mais là où il surprend c’est dans l’ambiance générale qui est sombre et prenante à souhait, il vous arrivera de parfois frissonner et avoir des sueurs froides. Les doublages quant à eux sont ratées parfois en français, celles-ci souffrent d’un surjeu parfois saoulant à écouter, la voix de Crane est trop aiguë et c’est la moins ratée du coup je ne vous parle même pas des voix secondaires qui sont parfois abjectes.

Durée de vie et Bilan de Dying Light

Techland_logo

Le jeu vous proposera un contenu prenant pour au moins 15 heures si vous vous contentez de l’histoire principale et de quelques quêtes annexes mais si vous voulez faire, comme moi, le jeu à fond et à 100% cela va vous prendre 40-50h suivant votre progression. Une durée de vie très bonne pour un jeu qui l’est tout autant.

Car oui ! Le jeu est bon et est même une très bonne surprise en ce début d’année 2015, il nous montre que Techland possède non seulement l’envie de faire un jeu mais le talent en même temps. En effet Techland se sont retroussés les manches et nous ont proposé un jeu complet et travaillé dans presque tous les points, certes le jeu est loin d’être parfait mais il possède tellement de qualités notables que ce serait de mauvaise foi de se focaliser sur les défauts. Cette évolution est due au fait que Warner Bros ( Batman Arkham Asylum et ses suites ) les ont pris sous leur aile pour ainsi les empêcher de dévier de la bonne voie. J’espère par conséquent que cela va continuer ainsi et que Techland ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Good night Good luck !

Facebook Twitter Pinterest Linkedin Tumblr Email

A propos de l'auteur :

Ripleze

Ayant une passion devorante pour le jeu video et la culture qui l'entoure depuis mes 5 ans, je me decide a realiser mon reve. Celui de partager ma passion avec les autre et d'ecrire des articles sur la toile.

a écrit 10 autres articles sur Gam3-over.com.

Quel serait le + à apporter au site?

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by WEBTeck © 2015 Gam3-over.com. Reproduction interdite. Tous droits réservés.