Fiches de présentation


Grand Theft Auto V

Rédigé par Louvellan   dans  Action               27 Octobre 2013
présentation jeuxgrand-theft-auto-v-jaquette
Nom du jeu : Grand Theft Auto V
Développé par : Rockstar Games
Édité par : Take 2 Interactive
Date de sortie : 17 septembre 2013
Disponible sur : PS3 – Xbox360 – PS4 – Xbox One
Genre : Action

 

Descriptif :

Après le Liberty City (New York) de GTA IV, Rockstar se lance dans une nouvelle ville pour son 5ème opus, nouvelle ? pas vraiment puisqu’il s’agit de Los Santos, le Los Angeles de San Andreas ! Si la ville rappelera beaucoup la Los Santos de San Andreas, un immense travail d’adaptation a été réalisé, et la ville a énormément changé. Et pour cause !

Grand Theft Auto V est annoncé comme le plus grand jeu à monde ouvert jamais fait, la carte du jeu rassemble les surfaces totales de Red Dead Redemption et San Andreas avec plus d’activités annexes et de quêtes secondaires que jamais. Difficile d’égaler ce jeu au niveau contenu !

Le meilleur des GTA ? Probablement pas, pour plusieurs raisons que nous verrons un peu plus bas. On dira plutôt le plus abouti, avec son mode en ligne digne d’un jeu à part, ses graphismes qui repoussent encore les limites des consoles de cette génération, des personnages travaillés et une satire toujours vive de la société américaine actuelle.

Ceci dit, c’est ici que se situe ma critique principale au sujet de GTA V. Ce que je préfère dans les GTA, ce n’est pas de tuer des innocents sur le bord de la route pour passer le temps, mais la très grande qualité de l’écriture du scénario et des personnages. A mes yeux, Rockstar est au niveau de Bioware ou de Valve en matière d’attention aux détails, à l’histoire et aux personnages, et chaque GTA proposait jusqu’à présent une histoire très forte et des personnages particulièrement attachants. Et avec ce dernier opus ? Hé bien… déception, vraiment. L’histoire principale n’est qu’une suite de braquages reliés par un mince fil conducteur, les personnages sont traités de façon inégale (mention spéciale à Trevor, psychopathe bourrin largement en-deçà de ce que sait faire Rockstar en matière de character development) et le tout manque de grands moments d’émotion, comme par exemple l’attaque de la villa de Ricardo Diaz dans Vice City, ou l’arrestation de Sweet (et les retrouvailles qui s’ensuivent) dans San Andreas.

Le jeu est globablement moins intellectuel, mais plus divertissant, grâce au surplus de contenu et à un accent mis sur l’action. Bien que ce choix soit à mon avis discutable, il ne fait pas du tout de GTA V un mauvais jeu, bien au contraire. Il s’agit d’une production de très haute volée, riche, détaillée, aboutie et polie, du grand GTA à n’en pas douter. Comme toujours avec Rockstar, on aurait tort de se priver.

 

Facebook Twitter Pinterest Linkedin Tumblr Email
Notre avis
Graphismes Jouabilité/Gameplay Scénario Bande son
Note : 4.5/5 Note : 5/5 Note : 3.5/5 Note : 5/5

Quelle section devrait être la plus enrichie?

Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Powered by WEBTeck © 2015 Gam3-over.com. Reproduction interdite. Tous droits réservés.